Nos conseils
POUR BIEN CHOISIR VOTRE PISCINE

Afin de vous aider dans le choix de votre bassin de piscine, nous avons voulu vous apporter les premiers conseils qui détermineront votre future piscine. Ces choix ne doivent pas être négligés et sont essentiels à la réussite de votre projet. Ils constituent les premières pistes de réflexion afin de penser sa piscine.

Évidemment, nos équipes de professionnels de la construction et de la rénovation de piscines vous accompagnent afin de préciser et de déterminer ensemble vos envies.

Découvrez donc nos conseils pour bien choisir votre piscine !

1. Quel type de piscine et quelles démarches?

Une question fondamentale !
Que vous optiez pour un bassin hors-sol, semi-enterrées ou enterré, vous aurez le choix tant les types de piscines qui existent sur le marché sont nombreux.

Plusieurs critères à prendre en considération.
Choisissez d’abord en fonction de l’espace disponible dans votre jardin. Pour les plus réduits et sans accès, préférez une piscine hors-sol : simple à installer, moins chère, et ne nécessitant ni travaux ni permis de construire.
Un bémol cependant, les piscines hors-sol sont beaucoup moins esthétiques que les modèles enterrés.
Quelques éléments : les dimensions sont généralement réduites tant en longueur qu’en hauteur d’eau (fond plat systématiques), elles ne valorisent pas votre habitation et le choix pour les couvertures est souvent limité et peut vous coûter plus chère dans le cas de la pose d’un abri par exemple.
Dans le cas d’une piscine semi-enterrée une demande de travaux sera nécessaire au même titre que la piscine enterrée.

Mais les piscines enterrées sont indéniablement plus esthétiques et augmentent considérablement la valeur de l’habitation, les équipements sont plus qualitatifs et sa durée de vie beaucoup plus longue !
Elles nécessitent aussi plus de travaux (travaux de terrassement notamment) et donc un budget plus important qu’une piscine hors-sol que l’on installe dans le jardin uniquement en été.

Le délai est généralement d’un mois mais peut être porté à deux mois dans certains cas (site protégé par les Bâtiments de France par exemple).
La plupart des professionnels vous aident dans ces démarches.

Depuis 2012 la réalisation d’une piscine est soumise à la TLE (Taxe Locale d’Equipement) : comptez environ 10€ par m2 de plan d’eau à régler une fois 5320€ pour une 8×4).
Votre taxe foncière augmentera également lègèrement : comptez en moyenne l’équivalent d’une redevance TV.

La mode des mini piscines de moins de 10 m2 et ne nécessitant pas de demande de travaux fait son plein.

f1

2. Quel budget ?

Évidemment, l’un des premiers paramètres à prendre en compte avant d’acheter une piscine, c’est le budget que l’on est prêt à allouer au projet de piscine !
À ce titre, si la piscine hors-sol est bien sûr la plus accessible (comptez à partir de 700€), la piscine enterrée augmentera la valeur de votre maison (à partir de 15000€ hors accessoires et aménagements).

Les petits budgets qui veulent une piscine creusée pourront également investir dans une piscine en kit à monter soi même avec éventuellement une assistance technique à la pose.
Effectuer les travaux de terrassement soi-même (à la pelle, ou en louant une tractopelle) permet de gagner jusque 50% sur le prix d’une piscine prête au bain, mais encore faut-il avoir un certain niveau en bricolage !

N’hésitez pas à consulter votre banque : les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas. 4 clients sur 5 requiert un crédit pour financer sa piscine.

f3

3. Quelle structure et quel revêtement d’étanchéité ?

Ils sont liés car selon le type de structure ils peuvent-être indissociables.

La structure

La structure de la piscine est très importante, car elle participe grandement à la pérennité de votre future piscine.
Les futurs propriétaires ont globalement le choix entre différentes techniques

  • le béton (traditionnel ou panneau coffrage) : autoportant, solide et durable. Permet de choisir la dimension et le type de fond. Adapté à tous types de terrains : en pentes, argileux…
  • le bois : préconisé en hors sol
  • la coque en polyester : rapide à mettre en place mais peu de choix de dimensions et surtout de profondeurs. Attention aux accès car elle est livrée en camion et grue. Non adapté aux terrains meubles, en pente ou avec présence d’eau.
  • les tôles en acier : pour les bricoleurs qui ne sont pas à l’aise avec le béton

Peu importe la structure pour une piscine enterré lorsque présence d’eau ou d’argile sur terrain, il est fortement conseille de réaliser  un puits de décompression avec un drainage lors des travaux de terrassement.

Demander les attestations d’assurance ( garantie décennale et RC pro) avant de vous engager, elle vous seront également très utiles lors de la revente de votre maison.

Piscine moderne

Le revêtement d’étanchéité

Le revêtement de piscine est fondamental, autant d’un point de vue esthétique (il donne sa couleur et son aspect au bassin) que technique (il assure souvent l’étanchéité de la piscine).

À cet égard, on distinguera les revêtements indépendants du support :

  • le liner qui part son esthétisme et sa facilité d’entretien est le revêtement le plus courant et dont la durée de vie moyenne est de 15 ans pour un coût de renouvellement raisonnable (prévoir à partir de 3000€ pour une piscine 8×4)
  • la membrane armée, l’alternative du liner en cas de rénovation d’un bassin spécifique ou piscine publique mais dont le budget est plus important (prévoir à partir de 7000€ pour une piscine 8×4).

Les revêtements dépendants :

  • la peinture reste le plus économique mais qui devra être refaite très régulièrement (tous les deux à trois ans)
  • le gel coat polyester utiliser le plus souvent sur les piscines en coque dont la durée de vie sera plus longue (10/12 ans) mais une facture plus élevée car les travaux sont plus long (ponçage et applications de plusieurs couches, séchage avant mise en eau…)
  • les enduits décoratifs ou le carrelage qui personnalisent la piscine mais qui sont très honéreux.

Tout ces revêtements ne sont pas adaptes à tout les terrain et tout les climats : renseignez-vous auprès d’un professionnel.

Piscine envie

4. Quel système de filtration et quel traitement ?

Pour avoir une eau de piscine claire et limpide, il est important d’équiper notre bassin d’un système de filtration efficace et bien adapté aux dimensions de la piscine.

Voici les différents types de médias filtrants :

  • le filtre à sable (l’eau est filtrée à travers du sable : filtration à 40 microns) est le plus connu, il nécessite la réalisation d’un local technique relié au bassin par un réseau de canalisations ainsi qu’un raccordement à l’égout pour le rinçage du filtre,
  • le filtre à diatomées est une alternative au filtre à sable : la filtration extrêmement fine mais par conséquents demande plus de nettoyages
  • les filtres compacts sont puissants et économiques, ne nécessitent pas de local technique, pas de réseau de canalisations et peu de maintenance . C’est la solution économique et écologique.

En cas de grandes piscines (au delà de 70 m²) il peut être nécessaire d’en installer un second. Ils sont généralement équipés de filtres à cartouches (filtration à 20 microns) ou le filtre à membranes (filtration à 6 ou 15 microns). Leur nettoyage est mécanique.

Une eau limpide, c’est bien, mais une eau exempte de microbes, d’algues et de bactéries, c’est encore mieux. C’est pourquoi l’eau de notre piscine doit être traitée avec des produits oxydants et désinfectants.
Vous pouvez opter pour une solution manuelle par apport de produits comme le chlore galet (économique, simple et efficace), le brome (utilisé en eau chaude comme dans un spa) ou l’oxygène actif (sans odeur mais plus onéreux).
Ou en faisant installer dans un appareil de traitement automatique comme l’électrolyseur de sel (fabrication de chlore à partir d’eau salée), les pompes doseuses (injections de produits liquides) ou encore, l’ozone ou les ultra-violets.

Le + pour le traitement au sel : une fois la charge en sel ajustée, l’électrolyse du sel et ne nécessite aucun stockage ni manipulation de produits.
Souvent négligé, l’équilibre de l’eau est très important. Un pH ajusté vous assurera une eau confortable à la baignade et une optimisation du traitement.

Et pour l’entretien ?
Une piscine, ça représente de grands moments de plaisir, mais ça demande aussi un minimum d’entretien pour que le bassin soit propre et accueillant !

Outre la classique épuisette, les robots de piscine sont appréciés des propriétaires car ils permettent de nettoyer aussi bien le fond, les parois, la ligne d’eau… pendant que vous vous prélassez.

f2

5. Comment sécuriser ma piscine ?

Depuis 2004, toute installation d’une piscine nécessite d’installer un système de sécurité normalisé.

Outre la barrière de protection et l’alarme d’immersion, certains équipements vous apporterons plus qu’une simple sécurité.

  • Les volets de piscine permettent de conserver la chaleur d’un simple tour de clé
  • Les couverture à barres protégerons votre plan d’eau des feuilles ou animaux sauvages si vous êtes en pleine nature et offrent un excellent rapport qualité prix
  • Les abris vous apporterons des degrés supplémentaires grâce à l’effet de serre et une saison de baignade prolongée
f1

6. Dois-je chauffer ma piscine ?

Chauffer votre piscine c’est vous assurer une piscine à température pendant toute la saison de baignade pour un cout de fonctionnement raisonnable.

Exemple pour une piscine de 50 m3  : il faut prévoir 3000€ d’invertissement pour faire installer une pompe à chaleur et un budget de 300€ d’électricité pour la saison (eau à 28 degrés de mai à septembre).

Alors la réponse est oui !

Accessoires matériels

7. Quelles options et quels aménagements ?

L’escalier est l’option à ne pas négliger. En angle, banquette, roman : il n’est pas un simple accès à la piscine mais un lieu de détente.

La plage permet de faire le tour de la piscine sans avoir les pieds dans l’herbe (cela vous facilitera l’entretien). Inutile de prévoir de grandes surfaces qui feront grimper le devis mais prévoyez un espace pour poser quelques transats. Le revêtement doit être antidérapant, confortable (attention aux carrelages foncés qui brûlent les pieds) et facile d’entretien. Les pierres reconstituées sont très courues mais la pierre naturelle est devenue accessible et joue l’authenticité.

La végétation vous permettra de mettre en valeur la piscine, vous protéger du vis à vis ou de camoufler votre pompe à chaleur. Mais attentions aux feuilles qui vous donnerons du travail de nettoyage.

Piscine ombre